Structures publiques affiliées

Communauté de Communes Ambert-Livradois-Forez (ALF)

Parc Naturel Régional du Livradois-Forez (PNRLF)

Aboutissement d'une association pour la création du Parc naturel régional Livradois-Forez constituée en avril 1982 sur l’initiative de dix-sept élus réunis en novembre 1981 au Brugeron (commune située dans les Monts du Forez) pour réagir contre le fatalisme du déclin démographique et économique, le projet de charte constitutive en est élaboré dès 1984, avec création du syndicat mixte de gestion du Parc Livradois-Forez la même année. Le ministère de l’Environnement a attribué le label parc naturel régional en décembre 1985 et le parc naturel régional Livradois-Forez a été "officiellement" créé par délibération du conseil régional d’Auvergne le 4 février 1986.

Depuis, un décret de renouvellement du classement en Parc naturel régional pour les douze prochaines années est paru au Journal officiel le 27 juillet 2013. À l’occasion de cette dernière révision, pour la première fois cinq communes du département de la Loire ont adhéré au Parc : Noirétable, La Chamba, La Chambonie, Jeansagnière et Lérigneux.
Son fonctionnement est assuré par les délégués des collectivités territoriales, communes, communautés de communes, départements et régions au Syndicat mixte du Parc. Les délégués des communes forment un collège important de sorte que les statuts prévoient une assemblée générale permettant de désigner ceux qui siègeront au Comité syndical du Parc dont la gestion courante est assurée par un bureau de 19 membres. L’ensemble des délégués participent volontairement aux commissions de travail et contribuent ainsi à la définition des politiques du Parc.

Il mène à bien 5 missions :

- protéger les paysages et le patrimoine naturel et culturel, notamment par une gestion adaptée
- contribuer à l’aménagement du territoire
- contribuer au développement économique, social, culturel et à la qualité de la vie
- contribuer à assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public
- réaliser des actions expérimentales ou exemplaires dans les domaines cités ci-dessus et contribuer à des programmes de recherche

Communauté de Communes Ambert-Livradois-Forez (ALF)



Parc Naturel Régional du Livradois-Forez (PNRLF)

Aboutissement d'une association pour la création du Parc naturel régional Livradois-Forez constituée en avril 1982 sur l’initiative de dix-sept élus réunis en novembre 1981 au Brugeron (commune située dans les Monts du Forez) pour réagir contre le fatalisme du déclin démographique et économique, le projet de charte constitutive en est élaboré dès 1984, avec création du syndicat mixte de gestion du Parc Livradois-Forez la même année. Le ministère de l’Environnement a attribué le label parc naturel régional en décembre 1985 et le parc naturel régional Livradois-Forez a été "officiellement" créé par délibération du conseil régional d’Auvergne le 4 février 1986.

Depuis, un décret de renouvellement du classement en Parc naturel régional pour les douze prochaines années est paru au Journal officiel le 27 juillet 2013. À l’occasion de cette dernière révision, pour la première fois cinq communes du département de la Loire ont adhéré au Parc : Noirétable, La Chamba, La Chambonie, Jeansagnière et Lérigneux.
Son fonctionnement est assuré par les délégués des collectivités territoriales, communes, communautés de communes, départements et régions au Syndicat mixte du Parc. Les délégués des communes forment un collège important de sorte que les statuts prévoient une assemblée générale permettant de désigner ceux qui siègeront au Comité syndical du Parc dont la gestion courante est assurée par un bureau de 19 membres. L’ensemble des délégués participent volontairement aux commissions de travail et contribuent ainsi à la définition des politiques du Parc.

Il mène à bien 5 missions :

- protéger les paysages et le patrimoine naturel et culturel, notamment par une gestion adaptée
- contribuer à l’aménagement du territoire
- contribuer au développement économique, social, culturel et à la qualité de la vie
- contribuer à assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public
- réaliser des actions expérimentales ou exemplaires dans les domaines cités ci-dessus et contribuer à des programmes de recherche